CRÉDIT IMMOBILIER : EMPRUNTER AVEC UN CDD C’EST POSSIBLE

Les banques aiment les emprunteurs ayant un profil stable et rassurant et disposant de revenus plutôt confortables. Mais les ménages en CDD ont également leurs chances d’accéder à la propriété. Comment ? En soignant leur dossier et en disposant d’un apport personnel suffisant. Si certains secteurs sont favorisés, les intérimaires peuvent eux aussi acheter leur résidence principale. Voici quelques conseils.

Comment obtenir un crédit immobilier en étant en CDD : l’importance de l’apport personnel

Selon l’INSEE, 87 % des nouveaux embauchés le sont en contrat à durée déterminée (CDD). Si ce contrat fait souvent office de période d’essai avant d’être transformé en CDI, il peut cependant traîner dans la durée et être renouvelé. Mais que les salariés qui souhaitent devenir propriétaires de leur logement se rassurent, il est possible dans certains cas d’obtenir un crédit immobilier tout en étant en CDD.

La première carte d’entrée lorsque l’on est embauché en CDD et que l’on souhaite devenir propriétaire de son logement est de disposer d’un apport personnel. Souvent recommandé pour un achat en CDI, il est dans ce cas indispensable.

10 %
Idéalement, le montant de l’apport personnel doit représenter entre 10 et 15 % du montant total du projet.

Un autre moyen de prouver son engagement et son sérieux est de soigner son dossier. Dans ce cas, les comptes ne doivent pas avoir été à découvert durant les trois mois qui précèdent la demande et les contrats de travail des deux à trois dernières années doivent être réguliers. Il peut également être utile de se documenter en amont sur les dispositifs d’aide à l’accession parmi lesquels le PTZ (prêt à taux zéro), le PAS (prêt d’accession sociale) et le prêt Action logement.

Valoriser son CDD pour devenir propriétaire de son logement

Le CDD n’est pas toujours subi, il est même parfois souhaité. Ce peut être le cas de certains travailleurs ayant un contrat d’intérimaire ou d’intermittent. En tous cas, les banques sont moins hésitantes lorsqu’elles se trouvent face à un travailleur qui peut justifier d’une activité continue depuis 18 mois ou plus. Qui plus est lorsqu’il œuvre dans un secteur porteur où la demande est forte.

Quant aux emprunteurs en CDD qui peuvent bénéficier de l’appui de leur conjoint ou de leur partenaire en CDI, ils pourront plus facilement valoriser leur contrat de travail, en particulier si les revenus cumulés des deux co-emprunteurs sont confortables.

Achat d’une résidence principale ou investissement locatif ?

À noter que toutes les banques n’ont pas la même politique d’octroi d’un crédit immobilier. Il est pour cela essentiel de faire jouer la concurrence et de comparer les offres. Les ménages les moins stables ou qui rencontrent le plus de portes fermées auront tout intérêt à solliciter les conseils d’un courtier.

Enfin, si certaines banques refusent d’accorder un crédit immobilier pour l’achat d’une résidence principale, l’investissement locatif peut alors être une alternative intéressante. À condition d’investir dans une ville tendue où la demande locative est importante, la majeure partie des mensualités du crédit peut alors être couverte par les loyers collectés.