CRÉDIT IMMOBILIER : COMBIEN COÛTE LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ ?

21e, et ce, sans frais, le remboursement total, quant à lui, occasionne souvent des pénalités calculées en fonction du capital restant dû.

Le remboursement anticipé du crédit immobilier a lieu en moyenne au bout de 8 ans

Pour soutenir un projet immobilier, la plupart des ménages ont recours à un crédit immobilier dont la durée peut varier. Généralement comprise entre 5 ans et 30 ans, la durée moyenne s’affiche aujourd’hui à près de 20 ans, voire même 25 ans pour les primo-accédants.

Mais la vie peut réserver des surprises qui peuvent conduire notamment au remboursement anticipé du crédit. Une rentrée d’argent imprévue ou un projet de vente par exemple. Dans ce cas, l’emprunteur peut décider de rembourser tout ou partie du capital restant dû. Attention toutefois, si le remboursement anticipé d’un crédit est un droit, il peut occasionner des pénalités.

8 ans
8 ans, c’est la durée de vie moyenne du crédit immobilier en France. Ce qui prouve que nombreux sont les ménages qui remboursent leur prêt de manière anticipée puisque la durée de souscription moyenne est comprise entre 19 et 20 ans.

Remboursement total du crédit immobilier : un coût qui peut varier

En cas de crédit immobilier à taux fixe, les éventuelles indemnités de remboursement anticipé ou pénalités de remboursement anticipé doivent impérativement être indiquées dans le contrat de prêt. Dans ce cas, elles ne peuvent excéder 3 % du capital restant à rembourser ou 6 mois d’intérêts à la date du remboursement. Si le crédit est à taux variable ou mixte, une majoration peut être appliquée.

Si l’emprunteur souhaite profiter d’une promotion, d’une prime ou même d’un héritage pour rembourser partiellement son crédit immobilier, il est possible qu’il soit confronté au plafond minimal de remboursement de 10 % du crédit, généralement fixé dans ce cas.

Qu’importe la nature du prêt et sa durée, les indemnités de remboursement anticipé et plus généralement les conditions de remboursement anticipé, doivent être négociées au moment de la rédaction du contrat de prêt, avant sa signature.

Faut-il rembourser son crédit par anticipation ou épargner ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, rembourser un prêt avant son terme n’est pas toujours avantageux. En cette période de taux bas particulièrement, ou si le crédit approche de son échéance, il convient d’étudier scrupuleusement le tableau d’amortissement annexé au contrat de prêt afin de calculer le montant du capital restant dû et des intérêts, pour en déduire le montant des pénalités. Dans ce cas, il peut être préférable de placer son argent sur un contrat d’assurance-vie ou d’épargner.

En revanche, si le crédit n’a pas encore atteint 50 % de sa durée de vie, alors il sera toujours plus avantageux de procéder à un remboursement total du capital restant dû.

À noter qu’il n’y a pas d’indemnités de remboursement anticipé appliquées aux prêts conclus depuis le 1er juillet 1999, dès lors que le bien est vendu pour cause de décès ou de mutation notamment.