Rénovation énergétique : subventions 2018 en France

Savez-vous que vous pouvez bénéficier d’une aide pour financer les travaux de renouvellement énergétique de votre maison ? Cherchez-vous à améliorer l’isolation de votre habitation ? Voulez-vous réduire les frais de consommation énergétique liés au chauffage ? Êtes-vous en quête d’un appareil de chauffage plus performant ? En choisissant de rénover le rendement énergétique de votre habitation, vous aurez la possibilité de réduire les dépenses liées au paiement des factures, de demeurer dans un espace plus commode et d’accroître l’estimation patrimoniale de votre avoir. Voici les aides qui peuvent être adaptées à vos nécessités d’éco-rénovation et que vous pourrez cumuler en fonction de votre situation personnelle.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Grâce à ce mécanisme fiscal, les ménages ont la possibilité de diminuer leur impôt sur le revenu. Cette diminution se fait en tenant compte d’une partie des dépenses générées par les travaux d’amélioration énergétique effectués dans leur résidence principale. Qu’ils soient sujets à l’impôt ou pas, les contribuables ont la possibilité d’en tirer profit. L’excédent est restitué au ménage au cas où le taux du crédit d’impôt excède celui de l’impôt que l’on doit.

Cette faveur peut être sollicitée par les locataires, les propriétaires, les occupants à titre gratuit sur le plan fiscal ayant élu domicile en France et ont pour ambition d’effectuer des travaux de réduction d’énergie pour leur résidence principale.

Pour que ce crédit d’impôt s’applique entièrement, il faut que la résidence, habitation individuelle ou appartement, soit votre maison principale. De plus, elle doit être terminée depuis plus de 2 ans.

Eco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro vous donne l’opportunité d’appuyer financièrement le renouvellement énergétique de votre habitation sans que vous ayez à faire des paiements par anticipation et de payer des intérêts. Cette aide est ouverte jusqu’au 31 décembre 2018.

Elle est destinée aux personnes physiques même en copropriété et également aux sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés avec au moins un des associés comme personne physique.

Les habitations qui peuvent en bénéficier doivent avoir été déclarées comme résidence principale. En outre, elles doivent être des maisons ou appartements dont les travaux ont été achevés avant le 1er janvier 1990. S’il s’agit de l’option « performance énergétique globale », ils doivent avoir été achevés après le 1er janvier 1948.

Vous ne pouvez en bénéficier que pour un seul logement, à moins de solliciter un autre éco-prêt taux zéro pourvu que la somme globale de ces emprunts ne dépasse pas 30 000 euros.

La prime coup de pouce économie d’énergie

Il s’agit d’une aide financière pour rénover le rendement énergétique de vos installations. Elle est valable jusqu’au 31 mars 2018. Elle est octroyée en fonction des ressources du foyer. Vous pouvez la demander si vous effectuez des travaux :

·       D’installation d’un émetteur électrique à régulation électronique avec des fonctions avancées

·       De mise sur pied d’un programmateur polarisé pour les radiateurs électriques

·       De substitution d’un appareil de chauffage individuel pour un autre appareil neuf avec des performances énergétique élevées

·       De substitution d’un appareil de chauffage individuel par un autre inaltéré au bois de classe 5

La TVA à 5,5% pour les ouvrages de révision de la qualité de l’énergie

Certains ouvrages de rénovation de votre habitation sont susceptibles de tirer profit d’une TVA à taux réduit à 5,5%. Pour les logements de plus de deux ans dans lesquels des actions de rénovation de la qualité énergétique ont été entrepris, ils peuvent tirer parti de la TVA réduite à un taux de 5,5%. Cette offre s’adresse aux usufruitiers occupants, aux bailleurs ou aux associations professionnelles des propriétaires. Elle concerne aussi les locataires et les personnes qui occupent l’habitation de façon gratuite. Enfin, les sociétés civiles immobilières (SCI) peuvent aussi en bénéficier. Tous ces potentiels récipiendaires doivent justifier d’une habitation achevée il y a 2 ans et plus. Et celle-ci peut être la résidence principale ou la résidence secondaire.

En plus de ces aides, vous en avez encore d’autres dont vous pouvez tirer profit si vos travaux de rénovation énergétique correspondent aux conditions de chaque subvention. Vous pouvez donc aussi bénéficier :

·       De L’aide du programme « Habiter mieux » de l’Agence Nationale de l’Habitat

·       Du chèque énergie

·       Des aides des entreprises de fourniture d’énergie

·       De l’exonération de la taxe foncière