Crédit immobilier : les taux bloqués à bas niveau selon l’Anil

1,20% sur 15 ans, 1,33% sur 20 ans, 1,58% sur 25 ans : les emprunteurs aux profils les plus attractifs – mais aussi les autres – profitent toujours de taux très bas en août, selon le relevé trimestriel de l’Anil.

Tous les trois mois, l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil) compile les barèmes fournis par 6 enseignes – Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit Foncier, Crédit Mutuel, La Banque Postale, LCL – et publie un indicateur conçu pour suivre l’évolution des taux fixes usuellement pratiqués par les banques.

Peu de changements en août par rapport au relevé de mai. « Les taux (…) pratiqués début août demeurent très bas et comparables à ceux proposés 3 mois auparavant (…) », note ainsi l’Anil dans son commentaire. La seule variation à la hausse concerne les prêts sur 15 ans, avec une fourchette haute à 1,60%, contre 1,46% en mai. Sur cette durée, les meilleurs dossiers, eux, profitent encore d’une fourchette basse comprise entre 1,20 et 1,40%.

L’Anil met également en évidence quelques baisses : la fourchette basse des prêts sur 25 ans, notamment, passe à 1,95% à 1,85%. La fourchette haute, elle, en reste à 2,45%. Les taux des prêts sur 20 ans, enfin, sont stables : 1,60% pour la fourchette basse, 2,35% pour la haute.