CRÉDIT IMMOBILIER : LE PRINTEMPS 2019 ANNONCE UNE NOUVELLE BAISSE DES TAUX

Difficile à croire et pourtant : les taux des crédits immobiliers continuent bel et bien de baisser en Avril. Avec 1,39 % en moyenne toutes durées confondues, et même 1,15 % pour un prêt sur 15 ans, le printemps 2019 est particulièrement avantageux pour les emprunteurs. Difficile toutefois de prévoir l’évolution de la tendance pour les mois à venir.

Le printemps 2019 pourrait être particulièrement propice à un achat immobilier. Il faut dire que si le prix des biens disponibles reste toujours un obstacle dans certains secteurs en tout cas, les conditions de financement permettent de réduire la facture et de réaliser de belles opérations.

Depuis 3 ans, les taux d’intérêt moyens pour contracter un prêt immobilier n’ont pas dépassé la barre des 2 %. C’est dire si la conjoncture est bonne. Et au premier trimestre 2019, la politique baissière de la BCE (Banque Centrale Européenne) illustrée par ses taux directeurs, combinée avec une saisonnalité favorable à la baisse des taux, ont permis de creuser encore un peu plus l’écart.

Ainsi en mars les taux moyens constatés flirtent désormais avec les 1,15 % sur 15 ans, 1,32 % sur 20 ans et 1,55 % sur 25 ans. Quant aux profils emprunteurs les plus favorables, ils peuvent même se targuer d’obtenir un crédit à 0,80 % sur 15 ans, 1 % sur 20 ans et 1,25 % sur 25 ans. Autant dire qu’au printemps 2019, les taux se rapprochent de leur niveau historique de 2016. Proches du niveau de l’inflation, ils permettent presque de gagner de l’argent en empruntant.

Des durées qui s’allongent permettant à tous les profils d’emprunter

Cela fait plusieurs mois que la durée des prêts immobiliers est elle aussi déterminante dans la plupart des dossiers de financement. Pour les ménages les plus modestes comme pour les primo-accédants, l’allongement de la durée des crédits permet dans la plupart des cas d’alléger le montant des mensualités, d’augmenter le reste à vivre et donc de réduire la part d’endettement. En mars, environ 72 % des prêts accordés étaient signés pour une durée de 20 ans ou plus et 42 % sur 25 ans.

19 ans
Au premier trimestre 2019, la durée moyenne des crédits immobilier s’élève à 229 mois, soit à peine plus de 19 ans. À la même période en 2018, elle était inférieure d’un an.

Quant à la part de l’apport personnel dans les projets de financement, elle ne cesse de décroître. Les banques se montrent, en effet, moins exigeantes ce qui permet aux emprunteurs ayant des revenus faibles d’accéder malgré tout à la propriété. Dans le neuf comme dans l’ancien, le nombre de salariés au SMIC ou d’acheteurs de moins de 35 ans en 2019 a ainsi augmenté.