CRÉDIT IMMOBILIER : PAS DE REMONTÉE DES TAUX AVANT L’ÉTÉ 2020

A l’échelle internationale, le climat économique tend à maintenir au plus bas les taux des crédits à 10 ans accordés aux Etats. Parmi les pays les plus avantagés par ces emprunts à taux négatifs, la France permet à de nombreux ménages de bénéficier de crédits immobiliers à faible coût. Selon la BCE qui donne le tempo en Europe, les taux ne devraient pas remonter avant juin prochain.

Grâce aux taux bas, c’est le bon moment pour acheter

Les emprunts d’Etat, ce qu’on appelle en France les OAT (obligations assimilables du Trésor), permettent de financer les besoins du pays depuis plus de 25 ans. Depuis quelques mois, ces emprunts à dix ans sont en territoire négatif et s’affichent désormais à -0,35 %. Dit autrement, la France comme de nombreux autres pays, est payée pour emprunter.

De leur côté, les banques commerciales sont encouragées par la BCE (Banque Centrale Européenne) à prêter à leurs clients, par le biais notamment des crédits immobiliers. Si cette période ne profite pas aux épargnants, elle encourage en revanche les ménages qui souhaitent acheter leur résidence principale ou investir dans l’immobilier locatif.

Il est aujourd’hui possible de gagner de l’argent en empruntant

En théorie, les ménages, eux aussi, gagnent de l’argent en empruntant puisque les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont pour la plupart inférieurs au niveau de l’inflation. Ce contexte annonce d’ailleurs une année record, tant du point de vue des taux que du nombre de transactions effectuées.

La tendance ne doit toutefois pas faire perdre de vue aux futurs acquéreurs qu’un projet immobilier doit se préparer et nécessite parfois un peu de temps. D’autant plus que, selon Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne depuis 2011, les OAT à 10 ans ne devraient pas évoluer à la hausse avant juin 2020. On peut donc en déduire que les taux des crédits immobiliers ne devraient pas remonter eux non plus, en tout cas pas avant l’été prochain. Il n’y a donc pas d’urgence.

+ 10 % de crédits immobiliers en un an

Selon les profils des emprunteurs et la nature du projet immobilier, il est possible de bénéficier aujourd’hui d’un crédit au taux moyen de 0,96 % sur 15 ans, de 1,14 % sur 20 ans et de 1,37 % sur 25 ans. Et les durées ne cessent de s’allonger, permettant à davantage de ménages de devenir propriétaires et notamment aux primo-accédants.

1,2 %
Toutes durées confondues, le taux moyen des crédits immobiliers s’affichent à 1,2 %. Soit un niveau identique à celui de l’inflation.

Les meilleurs profils emprunteurs peuvent même espérer bénéficier de conditions encore plus avantageuses avec des taux inférieurs à 1 % qui tendent à se multiplier. Dans ce contexte, le nombre de dossiers de financement d’un crédit immobilier a bondi cet été avec une hausse de 10 % par rapport au mois de juillet dernier.